Recherche

Commandes & Abonnements

Accueil / Publications / Études / Sortir de l’implicite, travailler les malentendus - 2017

Les recherches montrent que les élèves de milieux populaires peinent à partager le sens que les enseignants donnent à l’activité, se méprennent sur ce qu’il s’agit d’apprendre au-delà de ce qu’il s’agit de faire.

Si la recherche a mis en lumière cette situation, elle ne dit pas - ou si peu - comment les enseignants peuvent s’y prendre dans leur classe lorsque leurs élèves sont confrontés à des malentendus didactiques/sociocognitifs.

Pour explorer le « comment », CGé a pris contact avec trois enseignants - un de 3e maternelle, un de 3e primaire, un de 4e primaire - sensibilisés aux inégalités scolaires et ouverts à la perspective de mener un travail réflexif et critique sur leurs pratiques de classe en lien avec notre recherche.

Nous leur avons ainsi demandé de préparer une séquence pédagogique autour d’une thématique et d’imaginer ce qu’il mettrait en place pour les élèves en difficultés d’apprentissage ; de pouvoir, durant cette séquence, les observer et les filmer, en espérant être le témoin de probables malentendus didactiques/sociocognitifs.

Les choix thématiques des enseignants ont été pour la maternelle, l’appropriation du concept de masse (plus lourd/moins lourd) ; la 3e primaire, le sens de la multiplication, la 4e primaire, les déterminants. Au terme de ce travail d’observation, nous avons récolté, pour chacun des enseignants, trois heures d’enregistrement vidéo.

La première partie de cette étude présente, sous la forme d’un rapport, les analyses et les éléments de l’entretien qui mettent en évidence les difficultés d’apprentissage et ce qui permettrait de les expliquer, ainsi que les différents malentendus qui ont pu se glisser à partir de la consigne donnée et ce que l’enseignant a mis en place lorsqu’il a pu les identifier.

La seconde partie propose une lecture transversale des analyses produites à partir des séquences pédagogiques, et s’articule autour d’une série d’enjeux présents au cœur des pratiques enseignantes notamment ceux qui concernent le cadrage de l’activité, le vocabulaire, l’accueil des réponses inattendues des élèves, la synthèse ou la structuration.

Cette étude est le fruit d’un important travail collectif coordonné par Benoît ROOSENS, chargé d’étude à ChanGements pour l’égalité. Nous tenons à remercier les trois enseignants qui ont accepté de nous ouvrir leur classe et de se laisser questionner au niveau de leurs objectifs et de leurs choix de dispositif. Ce travail d’analyse n’aurait pas été aussi abouti sans le concours efficace de Asmae ZAIDI, Cam-Gy NGUYEN, Charlotte FRANÇOIS, étudiantes à l’ULB ainsi que l’appui de Jacques CORNET, Noëlle DE SMET, Benoît JADIN, Sabine KAHN et Fred MAWET, tous les cinq membres du comité d’accompagnement de cette étude.

Introduction
- Enseignement implicite
- Pièges pédagogiques
- Analyser sans culpabilité
- Méthodologie

Première partie : Les rapports d’observations et d’entretiens
- Séquence d’apprentissage sur le thème de la masse
- Séquence d’apprentissage sur le thème de la multiplication
- Séquence d’apprentissage sur le thème des déterminants

Deuxième partie : Les enjeux transversaux
- Le cadrage
- Le vocabulaire
- Les distracteurs
- Accueil des réponses inattendues
- La synthèse
- Le classement

Conclusion

Bibliographie