Accueil / Formations et conférences / Rencontres Pédagogiques d’été 2018 / Ateliers de pédagogie (vidéo)ludique

Julien ANNART
Enseignant, détaché pédagogique, militant CGé

Descriptif
Le jeu vidéo pour beaucoup c’est ce qui détourne les jeunes de l’apprentissage, des heures et des heures perdues à jouer ! Nous prendrons le pas inverse et nous chercherons à comprendre et utiliser le jeu vidéo comme outil d’apprentissage actif, participatif et ludique.
Pour viser cet objectif, nous aurons deux angles d’attaque : celui de l’éducation au média vidéoludique et celui de la péda- gogie ludique.
Le premier angle permettra de comprendre le jeu vidéo comme un média, c’est-à-dire d’analyser sa spéci - cité, son histoire, son cadre économique, les questions et problématiques qu’il soulève.
Le second, plus original, considère que le jeu en général et le jeu vidéo en particu- lier sont de puissants outils d’éducation et d’apprentissage largement ignorés voire, quand ils sont utilisés, le plus souvent mal compris. Il s’agit donc de les découvrir, de les comprendre et de les utiliser pour apprendre.
L’outil vidéoludique fait sens dans le cadre des problématiques travaillées par CGé, car il est généralement associé à une culture populaire tout en séduisant tous les publics sociaux. Considéré, à tort, comme une sous-culture, il nous permet d’interroger notre rapport au savoir, à la culture et à l’apprentissage.
Par ailleurs, il met le joueur en confiance face à l’action, il privilégie un rapport positif à l’erreur qui devient alors une possibilité de se mettre en mouvement vers l’apprentissage. Enfin, il offre aussi une porte d’entrée dans les savoirs abstraits, en particulier ceux de la philosophie.

Méthode
Concrètement, six ateliers coopératifs de trois heures nous permettront de construire ensemble des outils et des séquences d’apprentissage pour le milieu scolaire ou non. L’atelier sera une communauté de chercheurs qui produira des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être à propos et avec le jeu vidéo.

Repères théoriques
Les travaux de Lauri Järvilehto et Gaël Gilson

Matériel
De quoi écrire et, éventuellement, un ordinateur portable.

Public
Enseignants de 5e et 6e primaire, du secondaire, du supérieur universitaire et non universitaire.

Inscriptions
Retour au programme