Les uns sont invités. On leur promet un emploi, un revenu, une protection sociale. Ils sont travailleurs immigrés. Les autres fuient la guerre, l’oppression ou la misère. Ils cherchent un avenir. Ils n’ont plus rien à perdre. Ils se pressent par milliers aux portes de l’Europe. Ils sont refoulés, mais ils reviennent. Ils sont clandestins, demandeurs d’asile, réfugiés.
Les uns et les autres côtoient avec plus ou moins de frictions ceux qui étaient déjà là. Le mineur italien, l’éboueur ivoirien, le plombier polonais, le carrier turc, le comique bruxellois, le fermier flamand, le gréviste wallon, le proxénète albanais, le commerçant pakistanais, le mendiant roumain, le restaurateur chinois, le diamantaire juif, le plafonneur marocain, l’homme d’affaires libanais, le sans-abri tchèque, le kamikaze saoudien et le footballeur brésilien forment une palette de couleurs, d’odeurs, de sons et de gouts multivariés.
Ils ne font pas tous comme moi. Certains dorment par terre, mangent la nuit, font l’amour tout habillés, se laissent pousser des tresses ou des rastas, palabrent pour un rien, portent le voile, parlent des langues incompréhensibles, prient des dieux adversaires. Inutile de garder la tête dans le sable et croire que la culture n’est qu’affaire de semis et de sarclage. Ou qu’elle rime avec confiture pour caractériser l’érudition et les arts.
Les uns, les autres et les « déjà là » forment une société multiculturelle. Ils ont des enfants et l’école qui prend en charge leurs apprentissages n’a d’autre issue que de pratiquer l’interculturalité. C’est-à-dire jeter des ponts entre l’école et la famille, aller à la rencontre des spécificités, des habitudes de vie et des croyances de tous, dans le respect des règles de vie du pays d’accueil. Et cesser de croire au retard : en lecture, par exemple, à niveau socioéconomique comparable, les enfants issus de l’immigration obtiennent des résultats similaires aux enfants belges d’origine.

Numéro disponible sur simple demande.

SOMMAIRE

- Un itinéraire de découverte de J-M Zakartchouk ;
- Les leçons de la comparaison de M. Verhoeven ;
- Un gant de boxe pour un ring social de M. Lloreda ;
- Bienvenue en interculturalie de D. D’Hondt ;
- Passages avec passeurs de J-M Zakartchouk ;
- Une escale pour s’en sortir de J-P. Lang ;
- Des classes pour primo-arrivants de A. Clignet ;
- Puisqu’ils sont Belges, ils ne posent plus de problème de M. Lloreda ;
- L’autorité du sarrasin face au sanglier de L-M. Libérique ;
- Cachez ces immigrés que nous ne voulons toujours pas voir de A. Réa ;
- Histoire de mots et de réalités de Nouzha Bensalah.

Mais il y a aussi au menu :

- Culture/Cultures
Interculturalité de Nouzah BENSALAH

- Démarche
Pour des vérités de Noëlle DE SMET et Jacques CORNET

- Saga
P56 est né . Propos recueillis par Noëlle DE SMET auprès de Florence Lengelé et Benadette MOORS

- Impolitique
Vous avez dit fondamentaux ? de Danielle MOURAUX