Recherche

Commandes & Abonnements

Joël anime l’atelier enfant lors des Rencontres pédagogiques d’été depuis maintenant cinq ans. Cet été, il remet ça pour la sixième fois. En 2003 –si sa mémoire est bonne–, madame Labrique a fait appel à ses services pour animer cet atelier.

Joël se déclare « fervent admirateur des RPé ». Chaque année, il a beaucoup de plaisir à y participer et ne s’ennuie jamais. À tel point qu’il aimerait parfois changer de casquette et décrocher le statut de « participant ».
Afin de répondre aux spécificités du stage et de l’esprit RPé, il a constitué une équipe qui regroupe une enseignante maternelle et une enseignante primaire, Julie et Sabine. Il avait déjà animé des stages avec Sabine et c’était la première fois avec Julie.
En termes de préparation et d’objectifs, les stages aux RPé et ceux qu’il donne ailleurs ne sont pas différents !
Mais, les spécificités des RPé sont que le stage se déroule en internat et que les parents sont présents. Néanmoins, Joël le reconnaît : la présence des parents n’a, à sa connaissance, jamais posé de problèmes. Même s’il sait qu’accueillir dans sa classe des enfants d’enseignants n’est pas toujours très facile… Il est lui-même enseignant et papa…

Tout sauf une garderie

Ce qui a d’emblée impressionné Joël aux Rpé, c’est la place que l’équipe des organisateurs accorde à l’atelier. Il ne ressent aucune différence de traitement entre un professeur d’université animant un stage d’adultes et eux, « simples instituteurs », animant un stage pour enfants. Chaque année, nous savons que, quelles que soient les difficultés, nous y aurons une oreille attentive et l’équipe mettra tout en œuvre afin de les résoudre. En effet, cet atelier ainsi que ces animateurs sont placés sur le même pied d’égalité que tous les autres ateliers adultes. Les animateurs/formateurs pour enfants ne sont, ni aux yeux des parents, ni aux yeux des organisateurs « simples gardiens ».
Ils sont des formateurs qui animent un atelier d’apprentissage dans lequel l’on retrouve les valeurs propres à CGé. Les enfants y apprennent démocratiquement et activement. Tout en s’amusant, les petits apprenants/apprentis deviennent constructeurs de savoirs.

Des enfants de 4 à 12 ans

Joël et les deux autres formatrices accueillent des enfants de 4 à 12 ans. Pour gérer un tel groupe, ils divisent la journée en deux moments :
- Le matin est consacré à des jeux d’équipe. Chaque équipe comporte des enfants d’âge différent qui ont un rôle spécifique en fonction de leur âge. Nous travaillons donc de manière transversale ;
- L’après-midi est consacrée à des activités organisées en fonction de l’âge des enfants. En effet, nous avons constaté qu’il est important que les enfants se retrouvent avec leurs pairs du même âge.

Des ateliers à thème

Chaque année, les thèmes des ateliers sont différents. Pour effectuer leur choix, ils s’inspirent soit de lieux, soit de l’actualité. Le thème de l’atelier est fixé en décembre. Cette année, il s’agira de la Chine. Thème assez houleux ces derniers temps… alors, comment vont-t-ils aborder ce sujet polémique ?
« Il y a quatre ans, nous avions choisi les Jeux olympiques, non pas dans un esprit de concurrence, mais bien dans un esprit d’être au fait de l’actualité. Ce choix a fait polémique et donc, nous ne voulions pas la créer à nouveau. Néanmoins, il nous semblait incontournable d’aborder la Chine. Le choix du thème s’est effectué avant la polémique telle que nous la connaissons actuellement. Lors du stage, nous voulons aborder la Chine et sa culture ancestrale de manière positive. »