Recherche

Commandes & Abonnements

Accueil / Publications / Études / Rapports au savoir, sens de l’activité et malentendus sociocognitifs - 2018

Concernant les difficultés d’apprentissage, faut-il se résigner ou, bien au contraire, s’interroger pourquoi l’école et ce qui se vit dans les classes restent peu compréhensibles aux élèves de milieux populaires ? Derrière ce que l’on nomme trop régulièrement un problème d’incompréhension ou de manque de travail de l’élève, ne se cache-t-il pas plutôt des ambiguïtés ou des ruptures de sens liées à l’activité d’apprentissage qui, entre l’implicite et l’explicite de l’école, créent des malentendus sociocognitifs ? Au cœur de notre démarche, quel éclairage peuvent nous apporter les Rapports au savoir sur les stratégies d’apprentissages mises en place par l’élève pour apprendre ?

La première partie de l’étude vise à présenter les trois notions-clés que sont le sens, les Rapports au savoir et les malentendus sociocognitifs et en quoi celles-ci nous donnent à comprendre les difficultés d’apprentissage des élèves et plus particulièrement de ceux de milieux populaires, dès lors qu’elles sont pensées et articulées les unes aux autres.

La seconde partie s’attèle plus particulièrement à mieux appréhender ce que sont les malentendus sociocognitifs. Si les ambiguïtés ou ruptures de sens produisent des malentendus au cœur des dispositifs, sont-ils tous du même type, comment peut-on essayer de les définir, quels en sont les éventuels symptômes et causes ? Ce travail de clarification et de mise en lien vise à rendre aux enseignants leur pouvoir d’agir au cœur des classes et à lever toutes fatalités quant à la possibilité de mettre ou pas au travail les difficultés d’apprentissage. Comme enseignant, à quoi dois-je être vigilant pour éviter de proposer aux élèves des activités qui, soit les enferment dans le faire et les éloignent des enjeux d’apprentissages, soit les rendent exclusivement attentistes et réceptifs à la bonne réponse, ou encore réduisent les exigences et la complexité du travail, mais au contraire transforment leur rapport à l’école, au travail d’apprendre et à la connaissance.

À partir de ce cadre théorique, la troisième et dernière partie propose aux lecteurs d’analyser une situation de classe rencontrée par une enseignante.

Étude coordonnée par Benoît Roosens en collaboration avec Jacques CORNET, Noëlle DE SMET, Benoît JADIN, Sabine KAHN et Fred MAWET, tous les cinq membres du comité d’accompagnement de cette étude.
Table des matières
- Introduction
- Rapports au savoir, sens des activités et malentendus sociocognitifss
* L’élève est toujours coupable
* Le rapport au savoir est une stratégie rationnelle
* Le sens donné aux activités est une élaboration intelligente
* Le malentendu est une ambiguïté entretenue par l’école sur le sens de l’activité

- Les quatre types de malentendus sociocognitifs
* Malentendus scolaires
* Malentendus didactiques
* Malentendus langagiers/sémantiques
* Malentendus disciplinaires

- Analyse de situation
- Conclusion
- Bibliographie

Pièces jointes