Commandes & Abonnements

Recherche

Accueil / Publications / TRACeS de ChanGements / TRACeS n°239 - L’enseignement spécialisé - février 2019

L’enseignement spécialisé commence en maternelle et est organisé jusqu’en secondaire. Il recouvre des réalités multiples selon les handicaps et les niveaux socioéconomiques des familles, l’erreur serait d’avoir une approche globale… Souvent, il y a un sentiment de honte pour les élèves du spécialisé et leurs familles de ne pas être ordinaires.
Nous avons voulu dénoncer la relégation massive des enfants de milieux défavorisés et le gonflement de la population des élèves en type 1 et en type 8. L’enseignement ordinaire ne sait-il faire qu’avec ceux qui rentrent dans son moule ? Comment faire avec les spéciaux, faut-il les traiter à part, les inclure, les intégrer ?
Il y avait trop longtemps que TRACeS de ChanGements n’avait pas consacré un dossier sur ce sujet.

(5€ pièce - 15€ abonnement - Papier et PDF)

Articles de cette rubrique

  • Sommaire

    TRACeS n°239

    Dossier : Enseignement spécialisé À la visite médicale, Thérèse Diez, Le témoignage de quatre élèves qui ont été dans le spécialisé reconnaissantes du travail des enseignants et des éducateurs. La FWB (...)

    Suite...

  • Édito

    TRACeS n°239

    Gogol ! Handicapé ! Zinzin ! Débile ! Fou ! On a dit : on ne se moque pas. Par ailleurs, il n’y a pas de quoi rire. L’enseignement spécialisé, il commence en maternelle et est organisé jusqu’en (...)

    Suite...

  • Et après ?

    Que deviennent les jeunes qui sortent de l’enseignement spécialisé secondaire ? Un seul chemin tout tracé ou divers sentiers possibles ? Y a-t-il de petits cailloux le long de la route pour ne pas se (...)

    Suite...

  • Aménagements raisonnables

    Lors de l’entretien d’embauche, la direction m’a expliqué que j’aurai beaucoup d’élèves ayant des besoins spécifiques à suivre et m’a demandé comment je ferais si j’étais engagée. J’ai répondu du tac au tac (...)

    Suite...

  • S’enraciner pour apprendre…

    D’après les propos de Éliana de Baros recueillis par Nicole Wauters

    À l’arrière d’un local de classe, mes élèves sont debout en silence. Je suis face à eux, détendue, la voix posée pour les emmener pendant quinze minutes dans un espace de sérénité. Nous voilà prêts à (...)

    Suite...

  • Entrer dans une culture mathématique…

    Propos d’Alice Demoulin et de Marie Werel recueillis par Nicole Wauters

    Dans l’enseignement spécialisé de type 2, l’accent est souvent mis sur la communication, mais qu’en est-il des apprentissages cognitifs ? Est-il envisageable de mettre en place avec nos élèves des (...)

    Suite...

  • Souplesse dans des structures rigides

    La souplesse est un des éléments clés de la réussite dans l’enseignement spécialisé. Dans notre classe, nous nous sentons capables de faire preuve de souplesse. Mais comment composer avec les obstacles (...)

    Suite...

  • L’extérieur sans extériorité

    Il y a une tendance à établir une certaine uniformité entre ceux qui marchent normalement et ceux qui ne n’y arrivent pas. Le chant des sirènes de l’inclusion de tous pour le bien de tous — bien (...)

    Suite...

  • Désintégré…

    Jeune logopède, j’ai accepté un travail en intégration sans vraiment savoir où je mettais les pieds. Je me suis vite aperçu que le travail d’intégration allait bien au-delà de ma simple fonction de (...)

    Suite...

  • Les missions de la commission

    Avec l’aide de Nathalie Dujardin

    Une salle lumineuse, une grande table autour de laquelle se retrouvent une douzaine d’acteurs : des représentants des centres psychomédicosociaux, des directeurs d’établissements, deux inspectrices, (...)

    Suite...

  • Gogol du spécialisé... Toi-même !

    Texte collectif

    Des élèves vivant dans la précarité, orientés massivement, dès leur enfance, vers l’enseignement spécialisé, c’est un constat accepté ! Mais quel est l’avis des jeunes qui le vivent ? Retour quatre ans (...)

    Suite...

  • Ils seraient mieux dans l’enseignement spécialisé !

    Ils sont aujourd’hui des centaines dans nos écoles à suivre les cours sans connaitre la langue française. Ou en la connaissant très peu. Inconfort des enseignants : qu’ont compris les élèves ? (...)

    Suite...

  • Une école haut perchée

    Depuis le mois de septembre, l’Antenne 110, une institution d’orientation psychanalytique pour enfants autistes et psychotiques travaille en partenariat avec l’École Escale1 qui relève de (...)

    Suite...

  • Quelle place pour l’enseignement spécialisé ?

    L’enseignement spécialisé est-il voué à disparaitre ? Intégration, inclusion, aménagements raisonnables, il semble en tout cas remis en cause. À juste titre ? Et de quoi parle-t-on ? Créé en deux (...)

    Suite...

  • À la visite médicale

    Je donne cours dans une classe verticale de 1re/2e différenciée en secondaire. Neuf élèves constituent le groupe. Cinq d’entre eux ont réintégré l’enseignement ordinaire après quelques années passées dans (...)

    Suite...

  • Les projets d’intégration, des projets d’avenir !

    Karima, David et les autres ont les yeux qui brillent lorsqu’on parle d’intégration. Ils en rêvent, ils en ont peur. Et ils font peur. Il ne suffit pas d’avoir des projets ambitieux, un peu fous, il (...)

    Suite...

  • La FWB est-elle la mauvaise élève de la classe européenne ?

    L’attention portée à l’enfant en situation de handicap est à envisager dans une perspective européenne. Cette évolution n’a jamais été le résultat de l’avancée d’un seul pays, mais plutôt celui d’une (...)

    Suite...